Communauté de Communes du Gévaudan

Pôle d'activités du Gévaudan
4 rue des Chazelles
48100 Marvejols

du lundi au vendredi, 9h - 12h et 14h - 17h

.

Tél : 04 66 32 38 41
Fax : 04 66 42 61 54

Contactez-nous

> Préserver l’environnement > Energie éolienne

Energie éolienne

♦ Petit rappel chronologique :

  • 2009 – 2010 : dans la cadre de sa compétence « études préalables en matière d’énergies renouvelables, proposition de création de Zones de Développement Eolien (ZDE) et planification territoriale de l’éolien », la Communauté de Communes du Gévaudan a conduit une réflexion portant sur les énergies renouvelables, avec notamment, l’étude du potentiel éolien du territoire communautaire. Cette démarche pragmatique a eut pour principal objectif de déterminer les sites compatibles avec le développement éolien (aspects techniques, règlementaires et environnementaux).
  • 2010 : la société ERELIA, filiale de GDF SUEZ, a apporté les garanties nécessaires quant à la qualité et au sérieux de leur démarche et la C.C.G. lui a apporté sa confiance pour mener une étude préliminaire de faisabilité de ZDE.
  • 2012 : parallèlement,  la communauté de communes du Pays de Chanac était aussi porteuse d’un projet de ZDE sur la crête de la Boulaine en partenariat avec la société EOLE-RES. Dans un souci de cohérence territoriale une démarche commune de ZDE a été réalisée par la CCG et la commune de Barjac. (pour info résultat de l’étude du groupe de travail  : étude de création d’une ZDE zone de développement éolien)
  • 2013 : la C.C.G et la société ERELIA confient l’étude du schéma de développement Eolien au bureau d’études ETD (Energies et Territoires Développement).


♦ Schéma de développement éolien :

Résumé de l’étude réalisée par le cabinet E.T.D. (entre juillet 2012 et mai 2013) :

Le schéma éolien comporte trois secteurs d’une superficie totale de 564 ha pour une puissance totale estimée à 55 MW :

  1. secteur de la crête de la Boulaine (communes de Gabrias et de Barjac) : 389 ha, 25 MW,
  2. secteur du Pied d’Escure (communes de St Léger de Peyre et de Montrodat) : 110 ha, 15 MW,
  3. secteur du Truc de Rambals (communes du Monastier-Pin-Moriès) : 65 ha, 15 MW.

.

Les critères suivants ont été abordés :

  • Potentiel éolien : l’atlas éolien de notre région indique une vitesse moyenne annuelle de vent entre 4 et 5 m/s à 50 m de haut.
  • Capacité de raccordement : les services de Réseau de Transport d’Electricité (RTE) indiquent qu’à ce jour cette partie du département ne dispose pas de la capacité de raccordement, mais cette capacité devrait rapidement évoluer.
  • Patrimoine archéologique : le service régional d’archéologie de la DRAC a indiqué que seule la crête de la Boulaine est concernée par un vestige archéologique.
  • Biodiversité : les trois secteurs sont concernés par une avifaune nicheuse et des voies de migrations etc.
  • Contexte paysager : le site de « La Boulaine » est localisé en « zone à enjeu moyen », le site « Pied d’Escure » en « zone à enjeux forts », le site « Truc de Rambals » en « zone à enjeux forts ».
  • Préservation de la sécurité publique : le contour des secteurs constituant la ZDE tiens compte de l’éloignement aux habitations, ils n’ont pas de servitude hertziennes et la présence de la balise VOR de St Laurent de Muret devrait limiter à cinq le nombre d’éoliennes sur les secteurs du Truc de Rambals et du Pied de l’Escure. Le site de la crête de la Boulaine, lui, a un avis défavorable au vu de la procédure satellitaire de l’aéroport de Mende-Brenoux.

Les conclusions de cette étude ont été approuvées par le conseil communautaire de la Communauté de Communes du Gévaudan.

.

♦ Conclusion :

           En avril 2013, la loi François Brottes (loi n° 2013-312 du 15 avril 2013 visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre et portant diverses dispositions sur la tarification de l’eau et sur les éoliennes), supprime « deux freins règlementaires importants à l’installation d’éoliennes terrestres, les zones de développement de l’éolien (ZDE) où devaient être construites les éoliennes pour bénéficier des tarifs bonifiés de vente de l’électricité à EDF, et la règle dite « des cinq mâts », qui obligeait jusqu’alors tout projet d’implantation à prévoir cinq éoliennes au moins et réduisait de fait le nombre de parcs installés. »

             L’étude de ZDE n’est donc plus obligatoire mais, dans le cas de figure où un projet de construction de parc éolien aboutirait cette étude viendrait étayer le dossier de demande de permis de construire.

Les actualités

PLUi : je participe au territoire de demain, je donne mon avis !

Dans le cadre de l’élaboration de son PLUi (Plan Local d’Urbanisme…

>> Lire la suite

Marché estival du mercredi à Marvejols !

Du 5 juillet au 30 août 2017, profitez de la présence de producteurs…

>> Lire la suite

Du côté Tourisme :

La Communauté de Communes du Gévaudan (CCG) arrive au terme de…

>> Lire la suite

Voir toutes les actus